Faire-part

Tout d’abord, laissez-moi vous faire part de mon émotion lorsque l’on m’a signalé l’arrivée d’un nouveau vélo dans la rue. En effet, il semblerait que l’accouplement signalé dans le message du 2 novembre 2007 (intitulé « rues ») ait porté ses fruits et désormais c’est un amalgame métallico-caoutchouteux tri-guidons et bi-roues arrières qui squatte un recoin du trottoir. Les mères et l’enfant se portent bien.

faire-part

Il faisait un chien de loup, euh non, un froid de chien, non de canard, bref il faisait un temps à ne pas mettre le nez dehors hier soir et j’ai eu l’impression de sentir mes ongles tomber quand j’ai vu ces traces sur un capot de voiture:

mal aux doigts

L’idée de planter ses doigts écartés dans de la neige gelée pour ne récolter qu’une poignée de poudre scintillante qui au moment du lancer vous retombera entre l’écharpe et le cou au lieu d’atteindre la personne visée m’a donné à la fois envie de faire la zouave dans la neige et de m’enfoncer un peu plus dans toutes les couches où j’étais emmitouflée. Vite, un vin chaud, un grog, quelque chose de cette famille-là!

P.S.: Mr Citron m’a envoyé le lien suivant pour ceux qui comme lui et moi sont des amateurs-mateurs de lichens et mousses (ou pour les cruciverbistes qui ont connu la première sensation de faire partie du clan quand ils ont appris à caser le mot « usnée » dans les grilles de mots croisés…): c’est ici qu’on peut cliquer.

 

RSS 2.0 | Trackback | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Animaregard is powered by WordPress.