Matin

Un œil, puis l’autre, qui s’ouvrent d’eux-mêmes, c’est le matin, la lumière qui filtre à travers les volets me le certifie, la nuit si longue est enfin finie et la douleur est partie. Vraiment partie? Mon cerveau envoie des pseudopodes en reconnaissance dans mon corps et tout d’abord commence à s’observer lui-même. L’étau au niveau du cervelet? Desserré. La sensation de brûlure qui s’étendait sous le front? Apaisée. Maintenant voyons le reste… Les épaules crispées? Les jambes repliées? Le ventre en folie? Voyons… si j’imagine une assiette de soupe, va-t-il réagir? Non, l’image est tolérée, à peine un petit signal d’une faim tout à fait normale.

Je peux une nouvelle fois réintégrer une enveloppe apaisée, la migraine est repartie se tapir dans un recoin de mon organisme, re, re, re, car ce n’est pas une victoire mais une négociation entre elle et moi.

Quand elle survient, j’ai appris à l’accueillir sans me débattre, rester immobile, chercher doucement à me tourner pour trouver la position qui apaisera trente secondes la douleur sans en créer d’autres, surtout ne pas s’énerver, ne pas augmenter la pression à l’intérieur du crâne, n’avoir que des mouvements minimes et coulés, l’accompagner sans impatience, elle finira par partir, elle est toujours partie, cette fois comme les autres, de même qu’elle reviendra, une fois comme les autres.

Mais pour le bonheur du réveil sans douleur dans un corps restauré, pour le fait d’apprécier enfin à sa juste valeur un état de paix dans des gestes aisés, pour ce plaisir-là dans un matin ensoleillé où tout parait à nouveau possible, pour tout ceci merci à madame Migraine…!

RSS 2.0 | Trackback | Laisser un commentaire

11 commentaires à “Matin”

  1. Frédéric

    Bon retour dans le monde serein du non mal de tête.
    Mais est-ce bien raisonnable de se précipiter sur Internet et ses petits caractères ?

  2. Hélène M.

    Heureusement que j’ai mon ami le clavier ergonomique avec la touche magique qui permet de zoomer sur les caractères !
    Dommage que les touches en soient effacées après un an d’usage intensif…

  3. Caillou

    Bonjour,

    Ah ce plaisir de sortir vainqueur (vainqueuse?) de cette bataille contre la douleur,la tête qui vrille! mais (curieusement?) vous ne parlez pas de deux magiciens, Paracétamol* ou Ibuprofène* (génériques) seriez vous de la secte des masochistes qui préfèrent souffrir plutôt que de prendre deux cachets magiques???!!!
    Moi je voue un culte à l’inventeur de ces pilules (ainsi qu’à l’inventeur de l’ascenseur/escalier roulant, mais cela n’a rien à voir, ou presque!!)
    *je les soupçonne même d’agir en placebo…

  4. Hélène M.

    Euh, comment dire ça élégamment? (Frédéric, ne lis pas les lignes qui vont suivre!)… Quand j’ai une migraine, une vraie, et pas une céphalée, la digestion est bloquée et donc si j’avale un cachet il n’aura aucun effet, si tant est qu’il ait le temps de commencer à songer à en avoir. Par contre je peux… contourner la voie digestive, la prendre par l’autre bout (mon dieu, Caillou, que me faites-vous écrire!) et dans ce cas, parfois, au bout de vingt minutes, si je m’y suis prise à temps, le mal de crâne se calme. D’après les médecins, c’est effectivement de l’ordre du placebo qui fonctionne à une condition chez moi: que j’ai pensé à acheter de ces médicaments… or hier mon armoire à pharmacie était vide. Je l’ai jouée warrior-viking allongée au fond du drakkar, les dents serrées sur un tibia d’ennemi.

    Quant aux escaliers roulants, je vous expliquerai un jour ma conception de l’escalier…

  5. Caillou

    Bonjoir,

    Je suis à moitié rassuré.. hummm…. attention quand même à ne pas se tromper
    dans les boites…
    http://nursemyra.files.wordpress.com/2007/11/vitasuppad1.jpg

  6. Caillou

    re bonjoir,

    est il utile de préciser qu’il est fortement déconseillé aux âmes sensibles de compulser en allant à la racine du site ci-dessus..?

  7. Hélène M.

    Vous m’aviez envoyé cette image et la trouve parfaitement hallucinante ! (Elle a beaucoup fait rire Claire…) Croyez-vous qu’après usage de ce… médicament on puisse lire sans allumer la lampe de chevet ?

  8. Caillou

    Un petit « mix » médication/flageolets et on peut faire la lampe plasma sous les draps! (vous savez la lampe qui fait des arcs electriques en touchant le globe!!)
    comme dit José Art(h?)ur « froler le bon gout sans jamais tomber dedans »…

  9. Hélène M.

    Spectacle total garanti multisensoriel ! Ah, on savait s’amuser en ce temps-là ! On n’avait pas peur du progrès !


  10. (Bon j’ai pris mon temps pour poster un commentaire mais quand même)
    C’est vrai que LE point « positif » de LA Migraine (saleté!!) c’est qu’une fois qu’elle est partie on apprécie d’autant plus les jours ou elle n’est pas là… Enfin c’est pas par ce que je dis ça que je veux avoir une migraine dans les jours qui viennent non merci…..

  11. Hélène M.

    Déjà, une migraine mensuelle, c’est de la gourmandise, plus ce serait abuser !!! Mais quand elle n’est plus là, on a vraiment l’impression que le monde vous appartient à nouveau. Une pensée pour celles et ceux chez qui elle s’installe plusieurs jours de suite… Brrrrr

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Animaregard is powered by WordPress.