De fil en aiguille, euh non de fil d’idée en fil d’idée, bref, la Ursonate

Je viens de répondre à un commentaire de Planeth au message sur les fèves (Epiphanie et rituels). Sa proposition d’un montage-accumulation des objets accumulés chez moi m’a fait penser à Kurt Schwitters et à sa fameuse colonne-collage d’objets, Merzbau, qui finissait par envahir l’appartement du dessus.

De là, hop, mon cerveau a fait un ricochet et j’ai pensé à sa Ursonate et merveille des merveilles, on la trouve sur Internet et surtout, la transcription du… texte ! Alors, spéciale dédicace pour mes filles dont l’enfance a été bercée par ces sons et par Boby Lapointe (et après on s’étonne des effets secondaires…), voici.

Non non, Claire, ne me remercie pas, c’est tout naturel, après tout je suis ta mère. Comment ça, « dommage? »

RSS 2.0 | Trackback | Laisser un commentaire

1 commentaire à “De fil en aiguille, euh non de fil d’idée en fil d’idée, bref, la Ursonate”

  1. Mru la Sirupeuse

    Je n’ai pas cliqué sur le lien (je suis au lycée, j’ai peur que le pécé ne s’autodétruise ou qu’on ne m’excomunie à vie pour avoir cliqué sur quelque chose de non orthodoxe. Et puis en vrai j’ai la flemme aussi), mais sache que j’ai toute une flottille de fichiers sons qui naviguent sur les eaux plus ou moins houleuses de mon disque dur du type « ffmmmzzz beu beu » « tèdeufimzbiyé hum ptutoooô » « rrrmmm keut’b’bi bi hum » « derrrreu bi bâh », datant de la fois où, à des fins artistiques (oui !), j’avais tout découpiché cette belle oeuvre en petits morceaux pour les recoller avec goût et harmonie par dessus le son déliquescent d’un synthé à l’agonie.
    Oui j’ai fait ça aussi.

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Animaregard is powered by WordPress.