Du 16 au 31 août

L’expo est accrochée grâce à l’agilité d’eric Cholat qui est parvenu à suspendre la girafe et le cochon sur les murs de l’escalier qui mène à la cave (il s’agit d’une salle dédiée à la présentation de vins rares de l’arc alpin). Il reste de la place pour deux ou trois boîtages de petites têtes, l’espace est plus vaste que ce que j’avais mémorisé et les têtes qui paraissaient volumineuses chez moi ont pris des proportions  moins considérables sur ces murs blancs.

C’est avec un petit serrement de cœur que j’ai laissé le cochon bleu et le lion sur le rocher mener leur vie de sujets d’exposition, les autres ayant déjà traversé ce genre de moments lors du précédent accrochage dans le magasin Eclat de Verre à Grenoble. Je n’ai pas eu le temps de me familiariser avec eux, de vivre en leur compagnie sur les murs du salon ou du couloir. Pour l’occasion, j’ai aussi un peu modifié la tête de loup qui manquait d’ampleur au niveau du cou, la queue de l’écureuil  qui est moins goupillonnesque, aplatie désormais par en-dessous, le long des cure-pipes tressés qui tiennent lieu de colonne vertébrale. J’ai changé les yeux de la petite tête d’éléphant, les remplaçant par des modèles en verre à la place des points noirs en laine feutrée et ça change complètement l’expression et la présence de la bête. Et j’ai maintenant envie d’en refaire d’autres, après un abandon d’un an et quelques (mis à part le perroquet pour Claire à Noël).

Pour la présentation de la tête de cochon bleu, j’ai opté pour un système de plaque en bois, de set en plastique et de bambous du même genre que pour les têtes de girafe, de tigre et de vache (voir galeries dans la colonne de droite du blog) mais si au départ je pensais le faire dépasser d’herbages outrancièrement factices, pour accentuer le côté onirique de sa couleur et jouer avec la symétrie avec le tigre, un fauve et un doux, j’ai finalement préféré le faire folâtrer au milieu des fleurs et des insectes, ce qui évitait de couper la ligne du menton et d’accentuer son côté réaliste/non-réaliste.

RSS 2.0 | Trackback | Laisser un commentaire

2 commentaires à “Du 16 au 31 août”

  1. Salamandre

    Lucie dans les cieux…

  2. Hélène M.

    Tu crois que j’aurais dû l’encadrer avec de la moquette et un cendrier ?

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Animaregard is powered by WordPress.