Avis du public

Et je ne suis pas peu fière de la réaction de ce public-ci.

Hier après-midi je suis allée à Mens pour récupérer les têtes en laine feutrée. Pour ce faire, j’ai emprunté la voiture paternelle et au retour, je leur ai montré le cochon bleu qu’ils n’avaient vu qu’au stade de charcuterie rose violacée et la tête de lynx terminée. Au moment où je l’ai sortie de son sac, Charlotte-Béline était couchée sur les genoux de mon père et se faisait câliner. Alexandra s’est emparée de la tête de lynx et l’a montrée à la chatte qui est partie comme une fusée mâtinée de goupillon jusqu’à l’autre bout du jardin. Elle a fini par revenir prudemment, ce n’est pas à une minette qui a défendu ses petits contre les chats du coin qu’on va apprendre le courage mais elle ne s’est quand même pas approchée trop près, encore toute hérissée.

Le cochon, par contre, l’a laissé totalement indifférente, elle est même venue lui renifler le groin avant de me jeter un regard de chat qui semblait vouloir dire « et bien quoi ? C’est un truc qui sent  ton odeur, c’est tout. »

Il y a donc dans cette tête de lynx en laine quelque chose qui envoie un très fort signal de présence féline, en ce sens je prends la critique de ce public averti comme un compliment.

Les chats de l’appartement, par contre, sont totalement indifférents à mes productions, si ce n’est pour jouer avec quand ils sont de petite taille ou pour carder eux-mêmes une pelote laissée à leur portée. Peut-être que pour eux l’espèce féline se résume à leurs compagnons de canapé et ne peut pas présenter de danger ? Ou alors ils sont trop abrutis par l’inaction…

RSS 2.0 | Trackback | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Animaregard is powered by WordPress.