Grigri ou manie ?

Jardiner, c’est aussi s’interrompre régulièrement pour regarder l’avancement des travaux, ramasser des trucs et des bidules, retourner chercher un autre outil ou un panier. Pendant que je taillais et débroussaillais une haie, j’ai profité de chaque pause pour collecter des noisettes et je les ai stockées sur la table de jardin, celle qui est joliment trouée à intervalles réguliers.

J’ai ainsi obtenu en quelques jours un joli carré brun-roux qui me donne envie d’en faire d’autres au fur et à mesure que l’automne avancera et me proposera d’autres couleurs. Je me suis ensuite posé des questions sur la limite de ma démarche entre land art et tic maniaco-dépressif: jusqu’où intervenir ? L’accumulation suffit-elle ? Et si je triais par taille ?

Je me suis contentée de mettre les plus grosses noisettes sur le bord et les plus petites à l’intérieur et j’ai été étonnée de constater que ça change de façon sensible la perception du carré, il paraît alors plus « léger », plus lumineux.

Je ne pousserai pas l’expérience plus loin mais je prends note de ce fait, même si je n’en ferai sans doute rien.

RSS 2.0 | Trackback | Laisser un commentaire

1 commentaire à “Grigri ou manie ?”


  1. ah ben c’est logique en fait : c’est plus compact sur les bords externes et clairsemé à l’intérieur, donc le centre est plus aérien, plus léger, y’a plus de vide, plus d’air, plus de lumière du coup…
    non ?

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Animaregard is powered by WordPress.