Phobies

Je n’ai pas beaucoup de phobies, enfin pas plus qu’un humain normal je pense, si on accepte l’idée qu’avoir les dents qui grincent en pensant à des trous dans les crêpes, aux dents d’une fourche qui traîne sur le macadam ou à des traits noirs qui tombent verticalement et s’accumulent en bas d’une page blanche soit de l’ordre du normal. Les serpents ? Bof. Les limaces ? Je survis si j’en touche une par mégarde. Mais un insecte qui reste accroché à sa peau alors qu’on secoue la main, ça, je n’aime pas (ah, j’oubliais, ne pas pouvoir ôter une bague trop serrée…). Cette sensation du qui-devrait-partir-mais-qui-ne-part-pas-la-saleté ! je l’ai retrouvée aujourd’hui avec d’apparemment tout inoffensifs pots de fleurs.

J’ai commencé à nettoyer la terrasse carrée qui a perdu de sa splendeur estivale (et relative). Pour ça j’ai entamé le balayage des feuilles mortes, et surtout j’ai voulu rentrer les pots en terre cuite avant que le gel ne les fasse éclater. Le premier pot m’a bizarrement résisté et j’ai commencé à incriminer ma faible nature, même pas capable de soulever un pot de menthe alors que quelques jours auparavant j’avais empoigné la bombonne de gaz sans problèmes. Mon obstination légendaire m’a amenée à insister et j’ai pu constater qu’en fait les racines de la plante avaient traversé le fond du pot et commencé à coloniser l’humus créé par la décomposition des feuilles entassées dans l’angle. Qu’à cela ne tienne, en tirant un peu plus fort tout est venu et le pot a rejoint les autres dans la resserre, à l’abri du froid. Je me suis attaquée à l’autre pot de menthe, sans autres difficultés mais quand j’ai voulu passer au pot de verveine, là, rien n’y a fait : la plante a carrément envoyé deux grosses racines qui ont se sont frayé un chemin dans une fissure entre deux dalles de la terrasse. Je comprends mieux pourquoi elle restait aussi opulente dans son dé à coudre ! Elle trichait !

Je la considère différemment maintenant, cette simple verveine, et au lieu de lui couper les racines expansives, de la rempoter dans un autre pot plus grand, je vais la laisser en place à ses risques et périls, ça lui apprendra à jouer les crampons !

RSS 2.0 | Trackback | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Animaregard is powered by WordPress.