Tâches, taches et table

Les troènes de la future haie de la splendeur vont bien, toujours dans leur petit pot de pouponnière. Il ne faudrait pas pour autant qu’ils y passent l’été sous peine de mourir de soif. Je pense que je les planterai début juin, quand je monterai plus régulièrement jardiner. A côté de leur futur emplacement il y a un arbuste plein de vitalité et qui portent des petites prunes rouges. C’est la première année que je les vois, ou peut-être la première année que je les vois avant les gamins des voisins qui ont le chemin qui borde le potager comme terrain de jeux ? Enfin, quand je dis chemin… je parle alors en anciennes images, du temps où il s’agissait d’un trait dans l’herbe qui menait au pré d’une jument et au bord du torrent. Maintenant c’est une allée de graviers qui mène à trois maisons.

Ce sera long que de remettre en état cette parcelle longtemps abandonnée et pas très gâtée par Dame Nature et Dame Urbanisation, qui lui ont fait don d’un faible ensoleillement, d’un voisinage trop voisin et d’un sol caillouteux-argileux-pas glorieux mais morceaux par morceaux ça progresse. Et après avoir bêché, coupé, scié, prendre l’apéritif devant la maison est encore meilleur !

apero1 apero2

RSS 2.0 | Trackback | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Animaregard is powered by WordPress.