GO ! Got ! Escargot !

Un titre idiot mais j’ai déjà assez souvent parlé d’escargots pour me dire que les titres sensés ont déjà été épuisés.
Mais là, ici et maintenant, il faut bien admettre que le temps leur est propice, à ces gastéropodes. Il faut slalommer entre eux pour parcourir les allées du jardin et j’ai comme des envies de beurre à l’ail quand j’en fais le décompte.
Je parle dans ce cas des gros escargots dit de Bourgogne, replets, joufflus, pépères et baveux. Et puis il y a les si jolis escargots verts, nervurés comme des feuilles, d’une délicatesse de porcelaine, d’un vert frissonnant de jeune pousse, spiralés comme un bourgeon en déploiement. Rien chez eux de définitif, assis et bedonnant comme dans les gros gris. D’ailleurs je ne les ai jamais vu ramper sur le sol, toujours à l’avers d’une feuille, broches de verdure, incitation à la rotation.

20140710-234534.jpg

RSS 2.0 | Trackback | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Animaregard is powered by WordPress.