Vous ai-déjà parlé de la niche ?

Je pose la question parce qu’en relisant hier soir les articles précédents, je me suis rendu compte que je radote et crois à chaque fois annoncer un scoop avec mes histoires de travaux et de bricolages… Pfff, il est temps que je solde ce bilan pour aborder des sujets nouveaux !

Alors cette fois, je vous la montre, la fameuse niche de Mescal. Modèle surdimensionné, surtout pour l’usage qui en est fait puisque j’ai pitié du chien frileux et il ne dort pas à l’extérieur par ce temps de neige et de frimas. Surdimensionnée, certes, mais élaborée : avec cloison interne pour délimiter deux zones, une pour dormir, molletonnée de couvertures, et une pour veiller au grain et sur la maisonnée. Isolée du sol, toit incliné avec plaque bitumée pour l’étanchéité, tout ça tout ça.

En fait, je dois bien avouer que j’ai enfin pu assouvir mes fantasmes de cabane pour petits enfants ! Le chien, lui, il s’en fout, autant le dire tout de suite. Il y va s’il n’a rien de mieux à faire, a dormi un mois ou deux dedans quand les températures étaient clémentes et préfère largement ne pas nous quitter ni de l’oeil ni d’une semelle, les êtres humains ayant une tendance à se volatiliser qui l’inquiète beaucoup.

Bah, les beaux jours vont revenir et je vais retrouver un coeur de pierre pour le laisser dormir dehors et la motivation pour apporter quelques finitions comme du gazon et un coup de vernis. Et préparer les tickets pour les visites lors des journées du Patrimoine, vu la curiosité que ce momument suscite chez les passants !

20150204-231513.jpg

RSS 2.0 | Trackback | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Animaregard is powered by WordPress.