Il ne reste plus qu’un peu moins d’un mois !

Bientôt Noël, il ne reste que quelques semaines pour préparer cadeaux et déco. Nous le fêterons le 23, avant le retour à Paris de ma fille aînée et de son copain, le thème étant comme l’an dernier : « petits cadeaux ». Bricolés ou dénichés, ce qui compte c’est le plaisir de déballer et de passer une soirée ensemble. Pour le moment je rassemble les idées pour les présents mais j’ai commencé à réaliser de nouvelles décorations pour le sapin et/ou le salon. Oui, je sais, j’entends déjà d’ici les cris d’orfraie de celles et ceux qui savent que j’ai une pleine malle de boules et de guirlandes, de quoi recouvrir intégralement le gros thuya devant la maison, mais là, ce n’est pas pareil. Si, si ! Je continue mon opération « rien n’entre dans l’atelier, j’utilise mes stocks ». C’est comme ça que j’ai extirpé d’un casier une boîte emplie de bidules divers, invendus du rayon déco du magasin où travaille mon amie. Des étoiles bizarres, assez grandes, en filaments végétaux entrafichés avec du fil et parsemés de fausse neige (assez moches pour tout dire, mais nombreuses), des photophores en verre dépoli à motif de rennes rouges et des pinces dorées pour faire tenir des bougies sur les branches du sapin.

Pour le moment, ce sont ces dernières que j’ai mises à contribution. Des bougies dans le sapin ? Impensable, inutile de jouer avec le feu, c’est le cas de le dire. Alors, qu’en faire ? Et bien faire de fausses flammes avec ce que j’ai à dispostion, en l’occurrence des lanternes du Japon d’un bouquet délaissé.

Un petit trou à la base, de quoi passer les languettes métalliques destinées à tenir la base de la bougie et hop, l’affaire est dans le sac et bientôt sur le sapin.

La première photo est floue mais elle permet de voir que le projet était bon : en effet j’avais juste la quantité de pinces adaptée au support que j’ai trouvé pour les entreposer en attendant la fin décembre (c’est le genre de détails que j’aime bien).

J’aime bien ces lumignons, leur présentation en lignées d’hirondelles prêtes à s’envoler me réjouit les yeux, attiré par les effets de palettes, le doré et l’orange, le végétal et le brimborion.

Photo floue mais l'esprit y est, on va dire
Flammes froides

RSS 2.0 | Trackback | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Animaregard is powered by WordPress.